Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 novembre 2016 4 17 /11 /novembre /2016 22:12

 

Un spectacle où tout EST très bien

(c) Hélène Godet

(c) Hélène Godet


Hélène Godet a présenté sa pièce Poudre, « Un spectacle où tout va très bien » lors du festival Premier Acte Avant Récidive. Il permet aux étudiants en master de mise en scène de l’université de Bordeaux Montaigne de montrer des projets professionnels ou en voie de professionnalisation. Et effectivement, tout va très bien dans ce spectacle. Sous l’angle du burlesque, Hélène Godet raconte les péripéties d’une Marquise une heure et quart avant la révolution. Accompagnée de ses deux valets, ils attendent une amie pour le goûter. Pour occuper le temps, elle raconte des histoires et joue avec eux… Ils sont dociles mais bientôt les premiers doutes surviennent. L’un se moque puis pose des questions et l’autre répond, mais pendant ce temps entre deux rires, les spectateurs peuvent également s’interroger sur leur condition. A côté du spectacle de ce milieu noble, pour évoquer les grondements de la révolution, un chœur de trois chanteuses interprète des airs connus du répertoire populaire ou classique révélant l’intolérable insouciance de cette fantasque marquise.

 

Et puisque ce petit monde tourne autour d’elle, parlons-en. Pauline Blais interprète une marquise à l’énergie comique inépuisable. Elle se sert de tout ce qu’elle a à disposition pour provoquer le rire du spectateur. Rien n’est épargné et sa première arme c’est son corps. Elle bouge dans tous les sens, se pose dans toutes les positions. Ici point d’étiquette, seule compte l’efficacité comique du geste. Rien ne l’arrête. Si pour mieux voir et appeler un valet, il faut monter sur une chaise, peu importe la robe à panier, Madame réussira à monter. Son costume renforce la qualité loufoque de son comportement. Le traitement qu’elle inflige à sa coiffure en est un exemple des plus parlants. Vertigineuse et fleurie, cette dernière se balance au bout de sa tête avec une amplitude toute menaçante de faire écrouler ce si joli travail. On est loin de l’image d’Epinal qu’on donne des dames de l’époque et cet écart fait du bien aux zygomatiques. N’oublions pas cependant ses valets et leurs remarquables interprètes : le niais Jean joué par Pascal Laurent et l’ironique Valentin par William Petipas. Tous deux sont des appuis de choix pour notre protagoniste qui se plaint d’avoir des serviteurs médiocres mais qu’elle a toujours eu à son service. Prenant de plus en plus de place et d’importance dans la pièce, ils finissent par révéler, bien malgré eux, aux spectateurs les conséquences de leur aliénation d’esclaves qui ne portent pas ce nom. Ils sont l’image même de celle qui les a tant mal que bien éduqués. Leur idiotie du début de la pièce, qu’on prenait pour une marque de leur propre caractère, devient un symptôme de leur maladie sociale. Alors notre rire ne se tarit pas mais peut prendre une teinte jaunâtre si, en se mettant à leur place, nous nous demandons ce qui, dans le monde réel, nous abêtit.

 

A l’image de la marquise qui fait feu de tout bois pour que nous passions un agréable moment, tout le spectacle développe cette démarche visant à se servir de tout. La scénographie et la mise en scène sont modulables pour pouvoir s’adapter librement à chaque lieu de représentation. L’exemple le plus significatif d’une utilisation pertinente de la salle de spectacle de la Maison des Arts - parmi tant d’autres - se situe au final de la pièce. Le chœur interprète sa dernière chanson sur le pas de la porte menant au gril des projecteurs. Il profite ainsi de la résonnance du couloir de service et de la position en hauteur par rapport aux spectateurs. Cette chanson prend ainsi une dimension spectaculaire bien plus grande et une force symbolique accrue puisqu’avec une position surplombante et une sonorité d’église, elle a l’allure d’une sentence irrévocable, presque divine, même si c’est le peuple qui frappe aux portes.

 

Questionnant notre servitude, cette œuvre se fait l’écho des luttes que chacun pourrait vouloir mener de nos jours. En outre, Poudre est un spectacle où tout est très vivant. Tout est susceptible d’évoluer, de bouger, de s’adapter aux nouvelles contraintes que rencontrera la troupe. Cet enthousiasme créatif est de bon augure pour la suite. Ce ne sera jamais une forme figée, toujours prête à enflammer nos cœurs et nos pensées. |

 

JULIEN RATEAU

 

Un spectacle d'Hélène Godet, assistée d'Amély Colas.

Avec : Pauline Blais, Pascal Laurent, William Petipas et Ypresis : Laurine Clochard, Marion Chommaux, Louise Fuseau.

Costumes et coiffures : Hélène Godet et Amély Colas

Création lumière : Richard Manoury

Création Maquillage : Marine Soulié

4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 08:58

Calendrier des krinomen 2016-2017

 

Le lundi de 17h30 à 19h30

Amphi Papy (sauf 10 octobre, amphi de la MDE)

 

DatesSpectaclesModératrices et modérateurs

10/10/16

(Amphi MDE)

La Nuit des Taupes (Welcome to Caveland!) - Philippe Quesne (spectacle présenté au TNBA du 4 au 7 Octobre)

Romain Finart

Marie Duret-Pujol

17/10/16

 

Projection de May B de Maguy Marin. 

 

 

 

07/11/16 Rencontre avec un homme hideux – David Foster Wallace, Joris Lacoste (spectacle présenté à la Manufacture Atlantique le 3 et 4 Novembre)  
14/11/16 Les comédies Barbares – Catherine Marnas (spectacle présenté au TNBA du 3 au 10 Novembre)

Louise Le Chartier de Sédouy

Lauriane Lacombe

21/11/16 Par-delà les marroniers – Revu(e) – Jean-Michel Ribes (spectacle présenté au TNBA du 16 au 18 Novembre)

Marie Duret-Pujol

Claire Poirson

28/11/16 Spasmes – Soleen Denis (spectacle présenté au TNBA du 22 au 25 Novembre)

Aymeric Brachet

Alizéa Masset

Solène Celse

05/12/16 R.A.G.E – Cie Les Anges au Plafond (spectacle présenté au T4S le 29 et 30 Novembre)

Pierre Puech

Marine Auther

12/12/16 La Belle au Bois Dormant – Jean-Michel Rabeux (spectacle présenté au  TNBA le 6 et 7 Décembre)

Johanna Kontowicz

Maude Trouplin

23/01/17 Nobody – Cyril Teste (spectacle présenté au  TNBA du 17 au 20 Janvier)  
30/01/17

- Vertiges – Cie C'est pas commun (spectacle présenté à La Boîte à Jouer du 17 au 28 Janvier)

- Horror – Jakop Ahlbom Company (spectacle présenté au Carré le 24 et 25 Janvier)

- 30-30 : The Weels Orchestra / Milieu / Mechanics – Nicolas Barrot / Renaud Herbin / Sylvain Riflet (spectacle présenté au  T4S le 26 Janvier)

 

 

 

 

 

Marine Auther

06/02/17 Seeds (retour à la terre) – Carolyn Carlson Company (spectacle présenté au  Galet de Pessac le 1er février)  
20/02/17 Franito – Théâtre de Nîmes (spectacle présenté à l'Espace Treulon le 17 février)

Pierre Puech

Cyril Tellier

13/03/17

- Nathanaël ou « J’adore les carottes,c’est ce que je préfère dans les petits pois" – Opéra Pagaï (spectacle présenté au  Carré le 7 et 8 Mars)

- Projet Molière – Groupe Apache (spectacle présenté à la Manufacture Atlantique le 10 et 11 Mars)

 
20/03/17

- Le Grand Luminaire – Cie Medulla (spectacle présenté au  Glob du 9 au 17 Mars)

- Rouge décanté – Guy Cassiers (spectacle présenté au  TNBA du 14 au 17 Mars)

 

 

Johanna Kontowicz

03/04/17 Anciens malades des hôpitaux de Paris – Les Productions de l'Explorateur (spectacle présenté à l'Espace Treulon le 31 Mars) Maxime  Suaire

 

4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 08:38

Nouveau krinomen !

Le krinomen sera désormais pris en charge par les étudiant.e.s adhérent.e.s du Mouvement du 8-10. Il reste ouvert à toutes et à tous et se tiendra le lundi soir, amphi Papy.

Les informations pratiques passeront désormais par le groupe Facebook (lien : https://www.facebook.com/groups/krinomen/). Vous pouvez demander à rejoindre le groupe.

Ce blog reste ouvert. Nous continuerons à y partager des documents et à publier des critiques d'étudiant.e.s.

Belle retrnée à tou.te.s !

Marie Duret-Pujol, pour le mouvement du 8-10

Présentation

  • : Le blog du krinomen
  • Le blog du krinomen
  • : Le "krinomen" est un débat critique qui regroupe les étudiants d'Arts du spectacle (théâtre et danse) de l'Université Bordeaux Montaigne, de la Licence 1 au Master 2. Ce blog constitue un support d'informations sur les spectacles vus pendant l'année, ainsi que le lieu de publication d'une partie des travaux réalisés en TD de critique (critiques de spectacles, entretiens...).
  • Contact

Recherche